Introduction à la campagne

La cité à moitié morte

L’année est 4715.
La campagne débute dans la ville antique de Wati, fondée depuis plus de 6000 ans au centre d’Osirion.
Un peu d’histoire : En 2497, la ville fût décimée par un terrible fléau appelé “La Peste de la Folie”, et la ville a été abandonnée pendant plus de 450 ans. En 2953, l’Eglise de Pharasma est retournée à Wati et a construit un nouveau temple dans les ruines de la ville, appelé Le Grand Mausolée. En emmurant la majorité de la cité originelle, la consacrant à l’honneur des morts de la ville, les Pharasmins la transformèrent en une gigantesque nécropole. Durant les 1700 ans qui s’ensuivirent, les gens retournèrent petit à petit à Wati, construisant une nouvelle ville adjacente à l’ancienne, et aujourd’hui la partie vivante de la cité est plus de trois fois supérieure à l’ancienne.

Il y a sept ans, le Pharaon Khemet III, le Prince de Rubis, dirigeant d’Osirion, a formellement ouvert les anciennes tombes et autres sites funéraires du pays aux explorateurs locaux ou étrangers. Khemet III pense en effet que les aventuriers qui ont voyagé de longues distances en quête de trésors les revendent avant de repartir d’où ils viennent, générant ainsi une économie fleurissante. La politique du Prince de Rubis n’a pas simplement attiré des explorateurs dans le pays désertique d’Osirion, mais aussi d’innombrables académiciens, marchands, collectionneurs privés, groupes aux intérêts particuliers, et généré un intérêt financier à travers toute la mer intérieure. Chaque ouverture d’un site majeur de fouilles a ainsi généré un boom économique pour la région environnante et pour tout Osirion.

Contrairement à beaucoup de tombes et de cimetierre Osiriens, la nécropole de Wati est restée presque vierge de ces fouilles, à cause des tabous locaux et de la protection des prêtres du Grand Mausolée. Mais Khemet III a ordonné récemment aux autorités locales et à l’Eglise de Pharasma d’ouvrir la nécropole de Wati à l’exploration dans des objectifs de découverte, d’étude et de stimulus économique.

L’aventure commence donc dans la ville de Wati, où les rivières Asp et Crook convergent pour former la rivière du Sphinx. La ville est détaillée dans la partie “Carte” du présent site. Les aventuriers se connaissent déjà, avec un intérêt dans l’exploration des tombes de la nécropole de Wati. Avec cette dernière ouverte par décret royal, les prêtres du temple local de Pharasma, le Grand Mausolée, ont été chargés d’assigner les sites parés pour l’explorations à des groupes d’aventuriers tirés à la loterie. Le groupe est déjà inscrit à cette loterie, avec un nom à définir , et a reçu un jeton qu’il doit présenter lorsqu’il recevra sa première attribution à une tombe.

La cérémonie de la loterie se déroule sur le Sunburst Market, au centre de la partie vivante de Wati, entre le Grand Mausolée et l’Abadar’s Sanctum of Silver and Gold. Une file d’autres groupes d’aventuriers s’est rassemblé, et la cérémonie a attiré une marée de locaux et des vendeurs de rue.

L’énergique cité désertique de Wati explose littéralement d’excitation. Des aventuriers de tous les coins de la Mer Intérieure se sont rassemblés sous le soleil brûlant d’Osirion pour explorer les tombes de la nécropole de Wati, attendant seulement l’attribution de leur premier site d’exploration. Autour des participants, le public s’est rassemblé pour observer la cérémonie. L’air a un goût semblable à celui d’un festival, et de nombreux vendeurs de rue tentent de vendre des biens et des rafraîchissements aux participants et aux spectateurs. Quelques marchands ont même amené ce qui ne peut être considéré que comme du matériel d’aventurier, pour les vendre comme objets d’agrément de dernière minute, tandis que d’autres annoncent qu’ils achèteront les trésors et antiquités recouvrés à ceux qui visiteront leur établissement.
En face de l’édifice imposant du Grand Mausolée, une immense bâche a été tendue entre des piliers décorés du marché pour fournir de l’ombre aux prêtres de Pharasma qui supervisent la loterie. Sous la bâche, deux urnes sont posées sur une table surélevée par une estrade de bois construite pour l’occasion. La haute prêtresse du Grand Mausolée, Sebti le Crocodile est assise derrière la table, encadrée par deux acolytes avec qui elle converse.

Introduction à la campagne

Le Masque de la Momie guiguibellos guiguibellos