Le Masque de la Momie

Libération de Sekhmet

EarthElemental.jpg

A l’assaut du temple de Sekhmet, Sen et Radoki avaient poursuivi l’efrit gazeux dans les sous sol. La petite cave disposant d’un bassin de récupération d’eau ne présentait qu’une simple porte de pierre. Alors que Radoki allait l’étudier, un gigantesque élémentaire de terre surgit de sous ses pieds pour le fracasser contre le plafond avant de le laisser retomber par terre. Les voyageurs se regroupèrent pour faire face à l’être colossal et extrêmement résistant. Le combat se présentait bien jusqu’à ce que la porte de pierre s’ouvre, laissant paraître sur son seuil deux efrits dont le petit mage précédant désormais de taille normale mais également un nouvel adversaire identifié par Radoki comme un Shaitan, génie de la terre.
Sanya mis facilement le premier efrit à terre, mais le second était bien plus puissant et il mis à mal la jeune roublarde ainsi que le barde. L’élémentaire de terre semblait résister même au puissant fléau d’adamantium du paladin et il commença à affaiblir le groupe sous ses coups ravageurs. Le moine sauta sur le Shaitan et tenta de bloquer la créature autant que possible. Les voyageurs finirent par vaincre tous les génies dans le chaos d’un affrontement éprouvant et alors que seul l’élémentaire faisait face au groupe déjà mal en point, il retourna dans le sol fusionnant avec les pierres froides de la cave.

Sekhmet.jpg
Derrière la porte de pierre, les voyageurs découvrirent un autel dédié à la dame du massacre ainsi que ce qui semblaient être le trésor des génies. Les aventuriers finirent d’explorer le temple en entrant dans la tour pour y trouver de la lave et flammes illusoires. La menace visiblement écartée, ils finirent de fouiller le bâtiment ainsi que la cour. Parmi les bijoux et autres richesses, ils mirent la main sur un jeu de carte des dunes desséchées leur indiquant de nouveaux point d’intérêt. Il reprirent la route pour avertir les Maftets de l’accomplissement de leur mission. Les considérant désormais digne de confiance, Erayu leur conta leur histoire

Les voyageurs d’outretombe savaient maintenant où se cachaient les cultistes et s’apprêtaient à aller récupérer le corps de l’architecte. Mais les mésaventures des Maftets laisser entendre qu’ils auraient affaire à plus qu’au culte du pharaon oublié.

View
Ça sent l'Efrit !

Profitant de ce moment de répit et peu fiers de la tournure du combat, les aventuriers ont alors fui à toutes jambes, espérant échapper à la mort pour cette fois encore…

pfbralani.jpgHekmet invoqua un Bralani et envoya le Géant Squelette au combat pour retenir les Efrits tandis que Sen surgit rapidement derrière l’un deux pour l’assommer. Les 2 efrits ayant alors montré de quoi ils étaient capables, il se téléportèrent hors de ce plan et les aventuriers purent se mettre à l’abri sans encombre.

Hekmet téléporta le groupe à Wati pour récupérer des forces et les aventuriers en profitèrent pour faire quelques achats et élaborer une nouvelle stratégie. Quelque peu déconcentré par les récents événements, Hekmet tenta de téléporter le groupe au niveau de la grotte où ils s’étaient réfugiés mais ils se retrouvèrent aux abords de Sothis, la capitale !!! Asriel et Sanya ne manquèrent pas de se moquer du vieux nécromancien qui réussit finalement à les mener à bon port.

Le lendemain, ils approchèrent le plus discrètement possible du sanctuaire de Sekhmet mais le drake faisait la ronde en volant et il se posa dans l’oasis.

sd.jpg

Les aventuriers en conclurent qu’ils étaient probablement repéré et décidèrent de forcer le pas. A 500m du sanctuaire,s ils aperçurent un Efrit posté sur la muraille, une épée à la main.
Certains d’être repérés, ils se lancèrent plusieurs sorts pour faciliter le combat : tout le monde pouvait alors voler et affronter dans les airs ces créatures volantes, Hekmet et Radoki pouvaient détecter les invisibles, mais surtout, tous les aventuriers devrinrent formidablement résistants au feu. Et c’est confiants qu’ils foncèrent vers la muraille !

250px-LoF_Player_s_Guide__clean_.jpegLes aventuriers remarquèrent que les Efrits étaient d’une taille bien plus grande que la dernière fois ! Sen se rendit rapidement compte que l’Efrit sur les remparts était une illusion, et fut alors secoué par une représentation de terreur du drake. Sanya, qui s’attaquait à un efrit avec Asriel fut aussi secouée à son tour malgré la présence inspirante d’Asriel à ses côtés.
Pendant ce temps, Radoki chantait et dansait pour encourager le groupe et ralentit le drake qui tentait de s’éloigner.

Une boule de feu surgie de nulle part frappa le groupe et le barde et le nécromancien purent remarquer la présence d’un troisième Efrit de toute petite taille qui s’enfuit à vive allure. Hekmet emprisonna comme il put un efrit dans la glace, ce qui permit à Sen de l’achever.

L’Efrit auquel Sanya et Asriel s’attaquaient, sentant le vent tourner, décida de passer en forme gazeuse et de s’enfuir. Sanya fut prise d’un une pluie de cendres et de gaz et perdit de vue l’Efrit. La jeune fille s’échappa pour rejoindre le paladin qui s’attaqua alors au drake des sables.

Sanya et Asriel demandèrent alors de l’aide à leurs amis, afin de terminer le drake et de partir à la poursuite des Efrits en groupe mais Sen et Radoki n’en firent qu’à leur tête et foncèrent vers les bâtiments. Seul Hekmet resta avec les amoureux pour les aider. Le drake s’acharna sur le paladin et faillit le tuer. Il s’en fallu de peu que le paladin ne décède et c’est grâce à son défi du héros qu’il put garder conscience. Dans un élan de rage, Sanya acheva alors le drake.

Plus loin, dans le bâtiment, à la poursuite de l’Efrit de gaz, Radoki et Sen ne remarquèrent pas la présence d’un piège sous une trappe et dans la précipitation, sans attendre Sanya qui était en train d’arriver à vive allure, ils le déclenchèrent et une pluie de flèches s’abattit sur eux !

Asriel, Sanya et Hekmet ne purent pas prendre le temps de fouiller le drake et l’efrit morts pour regarder s’ils détenaient des indices ou de l’équipement important sur eux et déboulèrent dans la pièce où s’étaient rendus les deux autres. Mais le moins et le barde n’avaient pas attendu leurs 3 compagnons et s’étaient déjà engouffrés dans la trappe.

View
Aventures ensablées : des bulettes aux efrits...
Un combat peu honorable

Après un accueil si chaleureux, la nuit chez les nomades aurait dû être des plus agréables mais c’était sans compter sur une attaque de bulettes qui m’a forcée à réveiller mes compagnons alors qu’ils dormaient paisiblement !
C’est au son des pleurs et des cris que je suis descendue la première de notre abri en sautant dans une habile pirouette. En temps normal j’en aurais sûrement été fière mais le spectacle qui m’attendait en bas m’a transportée dans une horrible réalité !
Après avoir détruit la plupart des tentes des nomades, les bulettes jouaient à les lancer dans les airs avant de les dévorer ! Un véritable carnage !!
250px-Dungeon_Denizens_Revisited_cover.jpg
Bien vite Sen et moi avons commencé à attaquer une des créatures en la prenant en tenaille et c’est en lui plantant ma rapière dans le cou que je l’ai achevée. Mais point de repos pour nous car déjà Radoki nous signalait une autre bulette un peu plus loin !
Celle-ci nous voyant arriver, s’est empressée de jeter l’homme qu’elle s’apprêtait à déguster et est rentrée sous terre. Sen a donc pu soigner quelques blessés alors que je me dirigeais avec Radoki vers l’endroit où la bulette s’était enfuie.
En voulant nous rejoindre, Asriel, qui n’avait pas eu le temps d’enfiler son armure, est pitoyablement tombé au sol et je n’ai pas pu m’empêcher de courir vers lui pour l’aider à se relever.
C’est ce moment précis que la bulette a choisi pour sortir de terre et se jeter sur nous ! Malgré ses violents coups de griffes nous avons résisté et, encouragés par les chants de Radoki et les sorts de papy Hekmet, nous l’avons vite mise à terre !
Pour nous remercier de notre aide, la chef de clan nous a offert un pendentif magique avant que nous filions nous reposer encore un peu.
6d6734a47795c57393d8722de88a02d3.jpg
Les deux jours suivants nous avons avancé en direction du sanctuaire dont nous avaient parlé les maftets.
A quelques kilomètres du bâtiment, papy Hekmet a lancé un sort d’illusion pour que nous puissions avancer cachés tout en essayant de faire le moins de bruit possible…
J’ai pensé alors à l’aspect ridicule que nous devions avoir à cet instant précis : Asriel marchant sur la pointe des pieds pour ne pas faire de bruit et à papy Hekmet jonché sur les épaules de Sen afin de rester concentré sur son sort d’illusion !
Une fois au pied de l’enceinte, face à l’absence de mouvement et au silence pesant, nous nous sommes demandé si ce sanctuaire n’était pas tout simplement abandonné.
Papy Hekmet a commencé à entamer le mur à l’aide d’une baguette magique spéciale mais nous n’étions pas très discrets et une fois le trou creusé nous nous sommes retrouvés nez à nez avec un immense drake rouge ! Sans nous laisser le temps de réagir, il a lancé une grosse boule de sable sur nous, créant au passage une petite tempête !
684050e510fca26acd0fc2d59210d4f9.jpg
Aveuglés par les grains et la poussière nous avons tenté de le combattre au mieux mais avant qu’on ait pu faire beaucoup de dégâts il s’est envolé !
Bien sûr, les problèmes ne faisaient que commencer ! Après le drake voilà qu’une porte s’est ouverte à la volée dans la tour ! Intrigué Sen est parti voir ce qu’il en était et je l’ai suivi en volant grâce à un sort de papy Hekmet.
A cet instant précis nous faisions une belle erreur sans penser un instant à ce qui nous attendait…
Car ce n’était pas un courant d’air qui avait ouvert la porte… Non, c’était plusieurs efrits invisibles et particulièrement agressifs !
efreeti.jpg
Volant au-dessus de nos têtes un premier m’a lancé trois rayons ardents qui ont bien failli me tuer ! Un autre s’est appliqué à créer un mur de feu devant Sen puis un cercle de feu autour d’Asriel et Radoki.
Alors il fallut nous rendre à l’évidence, nous n’étions pas prêts et Sen le premier nous a crié de fuir.
Sous les rayons ardents et malgré les cercles de feu, nous avons entamé une retraite laborieuse.
D’abord le drake, nous voyant fuir, a tué deux de nos chameaux avant que nous n’arrivions à les rejoindre et à nouveau les efrits ont entouré de feu Radoki, Asriel et même Sen !
Un des efrits nous a alors crié « Ce territoire est à nous, aucune intrusion ne sera tolérée ! » avant de lancer un nouveau cercle de feu plus resserré sur ses trois prisonniers.
Heureusement mes compagnons ont de la ressource et chacun à leur tour ils ont réussi à s’échapper loin des flammes pendant que papy Hekmet invoquait une imposante créature pour qu’elle attaque les efrits à coup de flèches.
Tout à coup les efrits ont disparus et le drake est parti se poser près de l’oasis au centre de l’enceinte. Profitant de ce moment de répit et peu fiers de la tournure du combat, nous avons alors fui à toutes jambes, espérant échapper à la mort pour cette fois encore…

View
La dame du massacre

Nous n’avions qu’un indice pour trouver le repère : il serait situé au Nord du désert. Pendant que nous débattions, Sanya eu la bonne idée de faire une Communion grâce à mon fidèle Paraclétus. Décidemment je me fais vieux, j’aurais dû y penser… Mais heureusement ma petite-fille m’étonnera toujours !

Nous avions droit à six questions, et Asriel trouva rapidement une stratégie pour arriver à identifier notre destination :

- Sais-tu où se trouve le temple aveugle ?
- Imprécis
- Sais-tu où se trouve la dépouille de Chisisek ?
- Oui
- Est-elle à plus de 30 Km de la rivère ?
- Oui
- Est-elle à moins de 20 km de la montagne ?
- Non
- Est-elle au Nord-Est de notre position ?
- Oui
- Est-elle dans une région avec des collines ?
- Imprécis

Heureux de notre divination, nous partîmes au Nord rejoindre la rivière. Au loin, Radoki identifia des Ibis géants qui buvaient. Méfiant, nous fîmes un détour pour aller rejoindre la rivière et faire boire nos animaux.

ibis.jpg

Nous avons ensuite poursuivis notre chemin vers l’Est avant de nous stopper pour la nuit dans une corde enchantée. Pendant que Sanya veillait, elle entendit les chameaux s’agiter. Apparemment un camélidé s’était enfui, un autre était couché et le dernier tremblait de peur. Quand à mon squelette géant, il n’éprouvait rien d’autre que… le néant.

Elle nous réveilla et Sen descendit vérifier les lieux. Il comprit rapidement que l’animal au sol était mort, mais sa peau se mit à bouger !

Sanya lui lança une fiole de feu grégeois, et il fit bruler la bête. En remuant les restes il vit que ses entrailles avaient disparu et qu’un trou dans le sable avait été formé. Après concertation avec Radoki nous en conclu que c’était l’acte d’un ver des sables.

cham.jpg

Sen et Radoki partirent sur les traces du chameau enfui et le ramenèrent, puis tout le monde se reposa.
Le landemain, alors que nous continuions notre trajet, deux Maftets vinrent à notre rencontre en volant.
Après discussion, ils nous amenèrent à leur chef et prirent nos armes.

maftet.jpg

Ils vivaient dans un lieu en ruine, ravagé par le temps, avec quelques installations en tissus pour faire de l’ombre. Une douzaine de Maftets se trouvaient là, mais c’est celui qui semblait le patriarche qui vint à vers nous. Il se présenta comme « Erayu », le chef de la tribu.

On lui raconta notre histoire et de la raison de notre présence, entrecoupé par ses grognements agaçants.

- Erayu : « Grmbl… En quoi ça me concerne ? »
- Aventuriers : « Euh… Nous ne savons pas, c’est vous nous avez amené ici… »
- Erayu : « Roc ? Grmbl. ROC ??»
- Aventuriers : « (Chuchotements et incompréhension) Roc ?… »
- Roc : « Etre là Gynosphinx a dit ça. »

Il nous raconta également leur histoire. Ils se sont récemment fait chasser par des hommes à la peau rouge, cornu, armé de cimeterres, et au cœur lumineux.
Apparemment ces créatures géantes sont très fortes et peuvent lancer des sorts et des vœux. Elles sont mauvaises mais nous connaissons leur faiblesse : le froid.

Ce lieu est très important aux yeux des Maftets car ils font des offrandes à leur déesse à tête de lion, Sekhmet, la dame du massacre. Il souhaiterait donc qu’on nettoie un poste avancé pour prouver notre valeur avant de nous dire où se trouve le Sphinx Aveugle.

250px-Sekhmet.jpg

Nous nous dirigeâmes alors à l’Est en direction du temple. Sanya aperçu un feu au nord du temple à environs 1km de notre position.

Sanya et Sen allèrent voir et trouvèrent une vingtaine de nomades dont une marchande très charmante nommée Naheeba. Notre groupe d’aventurier acheta de l’équipement. Au fil de la discussion, nous lui avons parlé du temple aveugle dont elle ne savait rien. Mais à leurs réactions, on voyait bien que les nomades étaient réticents à partager leurs connaissances sans mieux nous connaitre.

naheeba.jpg

Nous sommes resté avec la caravane pour la nuit afin de parler avec eux et d’en savoir plus. Fidèles à notre groupe Radoki dansait et Asriel se méfiait de la nourriture nos nouveaux amis.
Elle nous raconta que les Ibis que nous avions rencontrés étaient très dangereux, ainsi qu’un obélisque se trouvant plus à l’Ouest de notre position.

Cette nuit-là on se sentait un peu plus en sécurité que d’habitude avec la caravane, mais c’était sans compter sur les bulettes !

Mais entre nous, le plus malheureux c’est que Naheeba n’ait pas succombée aux charmes de ma jeunesse passée (ni aux charmes de Sen par ailleurs…).

TSR96701-67_360.jpeg

View
La menace fantôme

Desert.jpg
Ils étaient forts, ils étaient beaux
Et sentaient bon le sable chaud.
Avançant avec peine et sans gloire,
Le groupe faisaient bien peine à voir.

Tout droit au nord, vers l’horizon
Ainsi était leur décision.

Après des jours avec le désert à perte de vue
Les Voyageurs d’Outretombe furent pris au dépourvu.
Cachée par les ardents rayons du soleil
Se dissimulait une menace espiègle.
Hellcat.jpg
En pleine journée, le groupe fut attaqué.
La monture d’Hekmet décéda dès les premiers instants
Tandis que celles de Sanya et Sen étaient agonisantes.
Des ennemis invisibles semblaient s’en prendre au groupe
Qui, de cette déconvenue, semblait en plein doute.
Le nécromancien fut alors happé dans les airs
Avant qu’une intervention de Sen lui fasse regagner terre.
Asriel et Sanya se débattaient comme des diables
Mais leurs coups ne fendaient que le sable.
Votre serviteur chanta son plus beau répertoire
Afin d’éviter les heures les plus noires.

La lutte s’intensifiait et le combat faisait rage
Mais en conclusion il n’y eu point de carnage.
A force d’abnégation et de pugnacité
L’une après l’autre, les créatures finir par tomber.

Le groupe pansait alors ses plaies et aidait les blessés
En imaginant les épreuves que les sables, encore, leur réservaient.

View
Les Secrets du Sphinx

Les Voyageurs d’Outretombe étaient en quête d’aventure, mais c’est l’aventure qui les a trouvé. Alors qu’ils participaient à des fouilles dans une ancienne Nécropole, à Wati, un mystérieux artefact a été découvert par un nécromancien, Nebta-Khufre. Il s’en est servi pour lever une armée de mort, semant la panique dans les rues de la ville. Les aventuriers en sont venus à bout, non sans s’être frottés à un mystérieux culte semblant lui aussi en quête de l’artefact en question. Après être entrés en possession du Masque funéraire en or d’une puissance nécrotique inouie, ils furent priés de quitter la ville pour ne pas y attirer plus de malheur : en quelques jours, des assassins et un puissant dragon d’ombre y avaient ensuite déferlés.

8.jpg

Le Masque représentant une menace constante, les Voyageurs firent voeux de le détruire, et pour ce faire se rendir à la cité voisine de Tephu, connue pour ses vastes bibliothèque au savoir ancestrale. Leurs recherches ne furent pas aisées, la Haty-a de Tephu Deka an-Keret ne souhaitant pas les aider bien au contraire. Mais ils se firent une alliée de taille et de poid, Son excellence Muminofrah de Sothis, Eventeuse du Coté Droit du Pharaon, grâce à laquelle les Sanctuaires intérieurs de la ville leur ouvrirent un à un leur porte.

Deka.jpg

Beaucoup de connaissances entrèrent ainsi en leur possession : Le mystérieux Masque était celui d’un antique Pharaon, Hakotep. Son Masque mais aussi son Coeur avaient été dérobés lors de ses funérailles, par un ordre de Nethys, L’Ordre de la Plume Bleue. Tentant par ce moyen d’obtenir les connaissances sur des technologies Shory en possession du Pharaon, ils ont de ce fait piégé son âme entre ce monde et l’autre. Pour détruire le Masque et ses pouvoirs obscurs, il faudrait maintenant réunir à nouveau les trois fragments de l’âme du Pharaon oublié…

caveau.jpg

Mais le Culte du Pharaon Oublié poursuit une quête similaire, celle de réunir les trois fragments non pas pour les détruire, mais pour réssusiter Hakotep et le remettre sur le trône d’Osirion. Il attaquent à nouveau les Voyageurs afin de leur dérober le masque, mais échouent de peu et ces derniers apprenent que le Culte est vraissemblablement déjà en possession du Coeur d’Hakotep, et déjà à la recherche de son Corps.

cultists.jpg

Cependant, le Corps d’Hakotep est resté dans sa tombe, et celle-ci a la particularité de voler et d’être quelque part dans les cieux. La seule piste est celle de l’architecte de la tombe en question, Chisisek. Ce dernier serait enterré quelque part dans les Dunes Desséchées, une large région désertique d’Osirion. Après plusieurs semaines à braver les dangers du désert et le Culte à la recherche de la tombe de Chisisek, les Voyageurs la découvrent enfin au fond d’une vallée cachée. Le Culte du Pharaon Oublié les a devancé.

cultist.jpg

Après avoir non sans mal défait le Culte du Pharaon Oublié à la Tombe de Chisisek, les Voyageurs d’Outre Tombe ont découvert que le groupe de fanatique a déplacé le corps de l’architecte et l’a emmené dans son repaire vers le nord. La gynosphinx Tetisurah leur a confirmé cette information, et leur a demandé de ramener si possible le corps de Chisisek dans sa tombe. Afin de trouver le repaire des cultistes, d’en venir à bout une bonne fois pour toute, récupérant ce faisant le Coeur d’Hakotep, tout en recherchant grâce au corps de Chisisek le Corps d’Hakotep, les Voyageurs d’Outretombe n’ont d’autre choix que d’explorer à nouveau le désert…

View
La tombe de Chisisek

SandTemple.jpg

Après leur attaque efficace mais néanmoins coûteuse, les voyageurs d’outretombe se replièrent vers la faille précédemment explorée pour reprendre des forces dans la grotte arachnéenne. Ils s’y débarrassèrent aisément des deux araignées géantes qui avaient réussi à fuir lors de leur première rencontre et s’installèrent aussi confortablement que possible pour s’y reposer et passer la nuit.
Le lendemain, Heckmet travailla sans relâche toute la matinée pour comprendre enfin les arcanes du voyage inter dimensionnel. Il téléporta ainsi en début d’après midi le corps inconscient d’Asriel ainsi que Radoki vers Wati dans le but de restaurer leurs forces tandis que Sen et Sanya restait en arrière, attendant le retour de leurs compagnons.

C’est en fin de journée que le groupe revint, ramenant le paladin et le barde en pleine forme. Une seconde nuit passa avant que les aventuriers reprennent la route vers le camp des cultistes.
Ils approchaient de la faille peu avant midi, et une rapide inspection depuis le haut de la crevasse laissait croire que l’endroit était désert. Les voyageurs s’engouffrèrent alors dans la faille, prêt à en découdre, mais aucun cultiste ne vint à leur rencontre. Il se dirigèrent alors vers le temple quand un serpent colossal surgit soudainement du sable pour les attaquer.
Seps.jpg
La morsure empoisonnée et redoutable du Seps fit des ravages mais le groupe réussit tout de même à venir à bout de la créature gigantesque.

Les aventuriers explorèrent alors le temple. Les hiéroglyphes décorant les piliers et les murs révèlent les accomplissements de la vie de Chisisek, renforçant les chances que sa tombe soit toute proche, probablement dans la pyramide accessible par les rampes un peu plus loin. Deux salles mortuaires étaient présentes ainsi qu’une autre salle richement décorée où manquait visiblement un objet de grande taille.
Le groupe sorti du bâtiment pour franchir la première rampe, puis la seconde. Cependant, alors que les voyageurs arrivaient à mi parcours entre la première corniche et la pyramide à l’entrée emmurée, une voix lourde de puissance profane se fit entendre. Les aventuriers s’empressèrent de franchir la rampe, piégée car en partie illusoire, quand deux cultistes sortirent du mur de la pyramide pour les accueillir. Heckmet et Asriel s’envolèrent, Sanya franchit habilement les derniers mètres, Sen sauta entre les dimensions et Radoki se mit à chanter. Les cultistes tombèrent rapidement mais le mur illusoire bloquant la pyramide disparu, révélant deux lamias miroitantes, lançant des sorts à tout va contre le groupe de héros. Sous leur emprise, Sen cessa de se battre, tentant de veines négociations alors qu’une fois encore Sanya s’endormi d’un sommeil magique.
Jamirah.PNGSur la rampe apparue alors une terrible créature. Jamirah, une matriarche lamia, mi humaine mi ophidienne, mettant à mal Heckmet qui tomba dans l’inconscience sous sa déferlante de flèches. Elle saisit alors son effroyable lance pour infliger d’incroyables dégâts à Asriel, qui luttait déjà contre une lamia, ainsi qu’à Radoki qui s’effondra.
Alors qu’Heckmet et Sanya de nouveau conscients luttaient avec Asriel, Jamirah attrapa le Barde par le col et le porta à bout de bras au dessus du vide puis annonca d’une voix forte et ferme :
“Si vous ne me remettez pas le masque d’Hakotep, votre ami mourra”.
Sen se téléporta à ses cotés pour tenter de lui reprendre le Halfelin des mains, mais elle l’étourdit d’un coup rapide. Elle lâcha alors Radoki, qui malgré les efforts du moine, chût de plusieurs dizaines de mètre, rencontrant une fois encore la mort avec fracas.
La matriarche disparue alors, et le groupe se prépara à sa prochaine apparition qui ne sut tarder puisque quelques secondes plus tard elle se lança à l’assaut d’Heckmet et Sanya, redevenant alors visible. Les voyageurs fondirent sur la cruelle créature et la terrassèrent avec la force de la vengeance.

StoneGolem.PNGSouffrant de la mort de leur compagnon, les voyageurs entrèrent rapidement dans la pyramide, avec la ferme intention d’en finir avec le culte du pharaon oublié. Les excavateur avaient creusé à même la porte pour se frayer un chemin dans la tombe de l’architecte. Après la première antichambre, ils découvrirent un gynoshpinx mourant, le corps criblé de carreaux d’arbalète. Le groupe la remit sur pied et ils apprirent qu’elle était Tetisurah, la gardienne de la vallée. Elle réquisitionna leur aide pour déloger les intrus de la pyramide, ce qu’ils acceptèrent avec plaisir. Ils arrivèrent rapidement dans la salle du sarcophage, gardé par un redoutable golem de pierre qui opposa quelques résistances aux aventuriers. Après leur victoire, ils se rendirent compte avec effroi que le sarcophage de l’architecte était vide !
Tetisurah avait failli à sa tache et par ce fait était destituée de ses fonctions de gardienne de la vallée. Elle remercia les voyageurs de leur aide en leur offrant un pectoral magique et les autorisa à piller la tombe en échange de leur promesse de tout faire pour ramener les restes de Chisisek. Le groupe continua leur exploration et découvrirent au delà d’un passage secret un golem d’engrenage bloquant sous une forme de mur une salle scintillante de trésor. Face à cet ennemi apparemment redoutable mais non belliqueux, le groupe décida de se reposer pour récupérer de cette journée difficile. Le lendemain Heckmet et Asriel se téléportèrent à Wait pour ressusciter le corps de Radoki ainsi que pour soigner leurs affaiblissements. Après une seconde nuit de repos, ils étaient prêt.
ClockworkGolem.PNG
Le combat fut rapide mais éprouvant, surtout pour Asriel qui se fit à moitié engloutir par les rouages déchirants. Le trésor de Chisisek était désormais à eux. Parmi les nombreuses richesses, un tas de parchemin leur apprirent que la plus grande oeuvre de Chisisek fut la construction de la pyramide volante d’Hakotep mais qu’il travailla également sur un projet de terrassement nécessitant d’immense quantité de ressource.

Tetisurah leur apprit également que les cultistes avaient un camp plus au Nord, et qu’ils y avaient probablement emmener le corps de l’architecte.

Telle serait la prochaine destination des voyageurs d’outretombe.

ShiftingSand.jpg

View
Dans la gueule du lion

Sans_titre_4.jpgLes aventuriers décident d’espionner prudemment les mouvements dans la faille en attendant la nuit. Sen et Sanya s’en chargent pendant que Radoki, Asriel et Hekmet cherchent un coin pour passer la nuit à l’abri.
La faille fait environ 250m de long et 100m de profondeur. Un sentier d’accès se situe sur l’entrée ouest de la faille. et c’est par là qu’ils décident d’entrée le lendemain matin, alors que le soleil pointe très légèrement à l’horizon.

Hekmet envoie son paraclétus en reconnaissance et il repère un géant et des cultistes qui montent la garde. Asriel, manquant de discrétion à cause de son armure, attire leur attention et le géant engage le combat en lançant un énorme rocher sur Sen qui était à l’avant du groupe !

Sanya entreprend de sortir son arbalète et peine à la recharger tandis qu’Hekmet s’envole puis lance une boule de feu dans le tas, ne voyant pas Sen qui s’est téléporté juste derrière les cultistes ! Radoki chante, renforçant ainsi le courage et le moral d’Asriel qui se sent beaucoup plus héroïque et dans une inspiration galante, réussit à frapper le géant après l’avoir chargé !
Les cultistes encerclent le paladin et lui perforent un poumon et c’est au tour du géant de s’acharner sur lui. Dans un souffle, il arrive à soigner ses blessures mais finit par tomber inconscient.

Sen lance un déluge de coup, un cultiste en fait tomber son falchion tandis que Sanya, toujour aux prises avec ses arbalètes, peste en se disant qu’elle aurait du se prendre un arc.
Radoki sort une baguette de soin et ramène Asriel à la conscience qui lance une imposition des mains sur Sen, en faisant appel à la déesse du Destin. Un tourbillon lumineux tourne autour du moine qui comprend qu’il est protégé par la magie.

Les aventuriers remarquent 2 cultistes un peu plus loin sur un pont de pierre. Asriel sort son arc pour leur tirer dessus alors qu’Hekmet lance des tentacules noirs qui agrippent et étreignent les ennemis. Radoki enchante le géant qui est frappé par un profond chagrin. Ne pouvant se défendre, il se fait alors tuer par le moine qui s’élance vers l’entrée du temple qu’il a remarquée sur la droite.

temple_cliff.jpg

lamie.jpgLe barde lui emboîte le pas, suivi du paladin et de la roublarde pendant que le nécromancien s’occupe des cultistes dans les tentacules.
Dans le temple, les aventuriers sont accueillis par 2 lamies et 3 cultistes.

Subitement, Radoki décide de s’en aller et devient invisible. Les 3 compagnons restants se lancent au combat mais rapidement, Sanya, sous l’effet d’un charme d’une des lamies, s’endort. Sentant le vent tourner, Asriel, dans un élan de désespoir, tente de sauver son amoureuse, mais les lamies ont raison de lui et il s’effondre à son tour dans une inconscience plus grave encore que le sommeil.

Bien qu’ils aient failli périr tous les deux à cet instant, les amoureux garderont de cet événement un souvenir incroyablement romantique
sleeping.jpg

Le vacarme du combat semble avoir réveillé d’autres cultistes à l’étage et Sen décide alors de reculer pour se mettre à l’abri.
Hekmet protège alors les 2 amoureux dans une sphère d’isolement juste avant que les lamies ne créent l’illusion d’un mur de pierre se dressant sur l’entrée du temple, empêchant à Sen d’entrer. Cependant, c’était sans compter la sagesse du moine qui comprend que c’est une illusion, il décide alors de se mettre près de l’entrée pour cueillir tout cultiste qui déciderait de sortir.

pzo1127seps3.jpgLe combat est long et ardu, Hekmet prend de la distance et lance une ultime boule de feu. Radoki réapparaît pour insuffler plus de courage à Sen (plus tard, il racontera qu’il est tombé nez à nez avec un terrible Seps, mais ses compagnons auront dû mal à le croire et se demanderont s’il n’a pas inventé cette partie de l’aventure)
Tant bien que mal, les 3 compagnons arrivent à se débarrasser de tous les cultistes (qui une fois fois, disparaissaient dans de violentes explosions) mais les lamies s’enfuient par un des ponts de pierre pour aller se réfugier dans une pyramide située sur un des flancs de la faille.

cultist.jpg

A bout de souffle et comprenant que leur temps est compté, le nécromancien, le moine et le barde vont réveiller Sanya et s’occupent d’Asriel. Ils décident de voler des dromadaires et s’enfuient rapidement dans le désert en espérant qu’ils ne sont pas suivis.

View
La vallée cachée

bulette_2.jpg
La bulette est sortie du sol juste sous nos pieds en faisant trembler le sol et en projetant des gerbes de terre et de sable dans les airs ! La surprise fut de taille et nous sommes tous tombés sauf Radoki et Sanya qui, à l’aide d’acrobaties périlleuses, ont pu rester sur l’immense créature.
Asriel dût utiliser son défi du héros pour rester en vie tant la bulette était déchaînée… Avec Sen ils firent beaucoup d’efforts pour lui briser une patte pendant que Radoki chantait des chants héroïques qui déstabilisaient la créature et nous encoureageaient !

Au sol je ne pouvais pas faire grand-chose mais j’ai quand même pu la ralentir pendant que Sanya réussit à grimper jusqu’à sa tête pour lui crever un œil ce qui déclencha la furie de la créature ! Elle se mit à sauter dans tous les sens et tenta de s’enfuir mais Sanya lui creva l’autre œil ce qui l’acheva. Par une belle pirouette, la jeune roublarde se laissa glisser sur le dos de la bulette pour finalement atterrir tranquillement sur le sol, quelle prouesse !

Sen découvrit quelques objets magiques dans son estomac puis nous avons décidé de découper de nombreux morceaux de viande à faire sécher le lendemain. Les stocks de nourriture de notre groupe s’amenuisaient drastiquement, à tel point que Radoki et Asriel étaient fatigués car ils devaient se rationner.
Heureusement que nous avons pris nos précautions en dormant loin du cadavre car une créature vint finir les restes pendant la nuit dans un vacarme assourdissant qui attira l’attention de Sanya qui veillant pendant que nous dormions. C’était apparemment une sorte de ver géant, et probablement belliqueux.

Nous avons continué d’explorer la zone sans rien trouver, c’est pourquoi nous avons décidé de poursuivre notre exploration vers le Nord-Ouest. . C’est ici que nous avons trouvé un sentier qui menait à une vallée cachée qui s’enfonçait dans le sol. Comme il était trop tard pour l’explorer, nous avons décidé d’attendre le lendemain, non sans nous préparer un minimum.

spider.jpgDans le canyon se dressait un squelette d’aigle mort, les os brisés. C’est peu après avoir passé un virage que des araignées géantes nous sont tombées dessus. Il y en avait une plus grosse et trois plus petites qui nous prirent au piège en tissant des toiles à l’avant et à l’arrière de notre chemin, nous empêchant toute fuite !

Ce fut un combat long et difficile, Sen et Sanya se retrouvant nauséeux assez rapidement à cause du poison de ces créatures et Asriel fut coincé dans une toile. Nous avons finalement réussi à exécuter la plus grosse d’entre elles ce qui provoqua la fuite des 3 plus petites !

Après quelques recherches dans cette vallée qui semblait déserte, Asriel trouva une grotte cachée dans les hauteurs du canyon. A ma grande surprise, il y avait un bâton magique à l’intérieur ! Probablement l’équipement d’un quelconque mage malchanceux et je fus bien ravi de pouvoir m’en équiper !

Malheureusement il n’y avait rien d’autre dans cette vallée, ce n’était pas celle que nous cherchions et nous avons donc continué à explorer dans les badlands. Un peu plus tard, Sanya trouva le chemin vers une autre vallée cachée, celle que vous recherchions ?

Cette fois-ci nous avons décidé de passer par le haut, et c’est ainsi que vous avons pu remarquer la présence de personnes en contrebas…

hidden_valley.jpg

View
Retrouvailles brûlantes avec les cultistes
Sable fin et drakes de feu

Sen, parti en éclaireur, est revenu nous dire qu’il s’agissait de 4 cultistes accompagnés de 3 immenses créatures volantes.
A peine avaiit-il eu le temps de nous l’annoncer qu’une de ces créatures, un drake de feu, s’est mise à hurler en fonçant droit sur nous !
Les autres ont rapidement suivis et les cultistes ont fait demi-tour pour se diriger aussi vers nous.
Un premier drake nous a lancé une boule de feu et ce n’était que le début d’une longue série…
drakes_by_devburmak-d8v6q7i.jpg
Radoki s’est mis à chanter pour nous encourager et papy Hekmet à nous lancer des sorts pour nous aider mais les créatures continuaient à cracher du feu et à nous foncer dessus pour tenter de nous mordre.
Asriel essayait vainement de tirer avec son arc sur les drakes mais à cause du soleil éblouissant il a manqué ses deux flèches. J’ai vite détourné la tête pour qu’il ne sache pas que j’avais aperçu cet échec et son expression dépitée.
Sous les assauts de plus en plus nombreux des créatures, Radoki a dû se rendre invisible pour se protéger. C’était assez étrange de l’entendre chanter sans pouvoir le voir…
Pour ma part, je me suis mise à tirer à l’arbalète sur les cultistes encore au loin en espérant les affaiblir avant leur arrivée à notre niveau. Mais je faisais bien assez peu de dégâts.
Les choses ont commencé à s’améliorer un peu lorsque papy Hekmet a lancé un sort à Sen pour qu’il puisse voler. Grâce à ça il a pu commencer à se battre contre les drakes pendant que Asriel et moi nous essayions de nous occuper de ceux se posant de temps en temps au sol.
A un moment j’ai levé les yeux au ciel et, un peu aveuglée à cause du soleil brûlant, j’ai aperçu Sen littéralement arracher la tête d’un drake à coups de pieds ! C’était absolument fou !! Mais peut-être ai-je rêvé car peu avant je l’avais vu s’emmêler dans ses coups en voulant attaquer cette même créature…
Mordu par un drake, papy Hekmet s’est effondré. Asriel s’est alors empressé de le soigner pour qu’il puisse créer une sphère protectrice dans laquelle se mettre en sécurité.
Je suis finalement venu à bout d’un drake en lui plantant ma dague entre les deux yeux et Sen a chargé le dernier pour l’achever !
Le soulagement fût de courte durée car les cultistes se sont avérés être des combattants tenaces, leur manière de se battre de façon si coordonnée m’a fait forte impression !
A coups de cimeterres ils ont mis Radoki au sol puis Asriel après qu’il se soit approché pour soigner le barde.
Ensuite ils s’en sont pris à moi et j’ai failli finir inconsciente à mon tour. J’ai donc fui le plus loin possible mais une cultiste m’a suivie en hurlant. Sûrement des insultes… Et elle m’a frappée dans le dos jusqu’à ce que je tombe inconsciente. La fourbe !
C’est peu après que Radoki a entonné les premières notes du plus beau chant qu’il m’ait été donné d’entendre…
barde.jpg
J’ai senti un regain d’énergie impressionnant, comme si toute ma force vitale revenait lentement ! Du coin de l’oeil j’ai vu Asriel reprendre lui aussi ses esprits grâce à ce chant entêtant et Sen tuer un cultiste.
Encore au sol j’ai utilisé mon pouvoir de l’Oeil de Néthys pour achever la cultiste en transperçant son corps avec ma rapière ! Je ne me suis d’ailleurs pas gênée pour l’insulter à mon tour !
Sen s’est occupé d’un autre cultiste et le dernier s’est suicidé peu après dans une explosion de feu !

Une fois ce rude combat terminé nous avons décidé de suivre les traces des cultistes pour découvrir d’où ils venaient.
Malheureusement, malgré plusieurs journées de pistage nous avons fini par perdre les traces et par fouiller un peu à l’aveuglette jusqu’à ce qu’une sorte de tremblement de terre nous force à nous mettre à l’abri !
Tremblement de terre qui s’est avéré être en réalité une bulette géante sortant de terre et semblant tout à fait prête à nous agresser !!
TSR96701-67_360.jpeg

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.